InstallationARBRORIGÈNES
Par
  • Ernest Pignon-Ernest
2018/04 - Parc du Pourtalès

"Je saisis et j'offre un phénomène de la nature en action." E. Pignon-Ernest

Des personnages grimpent dans des arbres du parc du château de Pourtalès : à demi camouflés l'été dans l'épaisseur de la végétation, ces figures qui composent le groupe des Arbrorigènes sont d'autant plus difficiles à apercevoir que leur épiderme est végétal. De fait, par mimétisme, ces sculptures végétales épousent les couleurs du lieu environnant. En effet, Ernest Pignon Ernest a voulu fixer poétiquement la photosynthèse elle-même. Le jour, les Arbrorigènes produisent de l'oxygène par l'intermédiaire de la chlorophylle, à partir de micro algues implantées dans une mousse de polyuréthane qui constitue le corps charnel de chaque Arbrorigène, selon le dispositif élaboré avec l'aide précieuse du scientifique Claude Gudin. La nuit, ils respirent comme n'importe quel humain en absorbant de l'oxygène et en rejetant du gaz carbonique. Et l'artiste de réussir à insuffler la vie à des sculptures. Ainsi, c'est une véritable découverte visuelle et esthétique à laquelle le spectateur est convié lorsqu'il se prend à lever la tête en direction de la canopée.

161 Rue Mélanie, 67000 Strasbourg, France Itinéraire

À découvrir également