InstallationLa nacelle
Par
  • Denis Pondruel
2018/04 - Lycée Marc Bloch

"J'ai quelquefois installé cet objet dans des circonstances complètement différentes, comme une salle de concert ou l'intérieur d'un livre." D. Pondruel

La Nacelle, c'est d'abord l'idée d'une forme dans l'espace, une forme elle-même liée à des réseaux de lignes physiques qui déterminent à chaque fois l'axe de déplacement de cette forme. Alors que les nacelles sont traditionnellement attachées à des montgolfières, tels de petits bateaux aériens, Denis Pondruel inverse ce schéma en rattachant la nacelle par le bas. Sa structure fonctionnelle est délibérément apparente, c'est ce qui donne sens à l'Œuvre : les piliers métalliques sur lesquels repose la nacelle constituent les veines et les artères vitales, entre le sol (et le sous-sol) nourricier et la nacelle aérienne. Un sol nourricier où la nappe phréatique affleure non loin de la surface du site. La nacelle s’élève ou s’abaisse en fonction de la hauteur de la nappe phréatique. L'artiste joue de ce jeu dialectique entre site et non-site, ce qui relève du visible, ce qui affleure et s’érige, et ce qui est invisible, ce qui est souterrain. En vérité, le véritable site auquel est rattachée la nacelle, c'est la nappe phréatique, pourtant invisible. Ainsi, cette nacelle flotte littéralement sur l'eau et métaphoriquement dans l'air. Quant à la chaise placée au cœur de la nacelle, elle est certes visible, mais n'a plus aucune fonction pratique, elle est réduite à un "signe de trop" comme le dit l'artiste lui-même.

© PHOTOGRAPHIE : T.R. DARNEB / CEAAC. TOUS DROITS RÉSERVÉS

3 Allée Blaise Pascal, 67800 Bischheim, France Itinéraire

À découvrir également