InstallationCE N’EST PAS ICI
Par
  • Gaetano Pesce
2018/04 - Parc du Pourtalés

"Mais un siège est un document sur son époque. Il peut exprimer d'autres choses que simplement sa forme et sa fonction, comme, par exemple, un point de vue politique." G. Pesce

Le premier objet qui frappe le regard est un moulage en bronze de son fameux fauteuil aux rondeurs maternelles créé en 1969, le "UP5". Puis, une sphère en caoutchouc placée à côté du fauteuil lui est rattachée par une chaîne, tel un boulet. Un buisson d'ifs taillés constitue la représentation symbolique d'une maison. Un arbre est disposé sur le haut de ce qui semble être soit un pot de fleur d'intérieur mais à la hauteur surdimensionnée, soit le tronc artificiel de l'arbre puisque cet objet est cerclé de fer sur un placage en bois. De fait, les éléments sculptés apparaissent sur la base d'une double ambiguïté : d'une part, le spectateur est confronté à l'usage de matériaux qui ne correspondent jamais à ceux traditionnellement utilisés pour l'objet représenté ; d'autre part le spectateur perd ses repères quant à ce qui relève d'objets d'intérieur ou d'extérieur, domestiques ou publics. Au fond, l'harmonie poétique de l'ensemble l'apparente à une œuvre d'art onirique proche du surréalisme et questionne le regardeur sur la réalité de ce qui est montré : les objets sculptés de l'artiste semblent nous dévoiler une représentation de sa trame mentale relevant de l'intime, ils servent de médiateurs entre son univers intérieur et le spectateur. Mais finalement, pour Gaetano Pesce, l'oeuvre n'est pas véritablement là : "Ce n’est pas ici", une formule en pied de nez qui rappelle le "Ceci n’est pas une pipe" de Magritte et qui pose le problème de la représentation dans l’art.

© PHOTOGRAPHIE : FLORIAN TIEDJE / CEAAC. TOUS DROITS RÉSERVÉS

161 Rue Mélanie, 67000 Strasbourg, France Itinéraire

À découvrir également